Skip to main content
Tag

economie

« Make Our Planet Great Again » – Un an après – Jeudi 31 mai 2018

By Agenda, Environnement, L'actu de Reporters d'Espoirs, Les articles, Partenaires associationsNo Comments

« La France des solutions » s’associe à
ECOSYS Group, WeWork, Climate-KIC et Cleantech Open France
pour vous convier à participer à l’événement
« Make Our Planet Great Again » – Un an après
Jeudi 31 mai 2018 – De 20h à minuit
Chez WeWork, 33 rue La Fayette, 75009 Paris*

ECOSYS Group, Cleantech Open France, Climate-KIC et WeWork ont décidé de co-organiser un événement consacré aux initiatives et technologies ayant un impact positif sur le climat, un an après le « Make our planet great again » prononcé par le Président de la République suite à la sortie américaine de l’Accord de Paris.

L’idée est de faire un bilan des initiatives entreprises par des start-up, PME, groupes, collectivités publiques, institutions, associations… pour construire une France des solutions écologiques, économiques et sociétales.

Reporters d’Espoirs s’associe à l’initiative à travers son opération « La France des solutions » et met en lumière dans cet événement, journalistes et professionnels des médias qui observent, analysent, enquêtent, et diffusent la connaissance à la fois de grands défis et de réponses de terrain.

 

Parmi les thématiques abordées, à la convergence de l’environnement, du sociétal et de l’économie :

  • Transition écologique et énergétique
  • Territoires, logement, mobilité
  • Agriculture, alimentation, santé, maritime
  • Solidarité, inclusion, pauvreté
  • Travail, formation, entreprise de demain, entreprise à mission
  • Épanouissement de l’individu et du collectif
  • Tech&Medias pour le bien commun
Si vous souhaitez participer, merci de vous inscrire ici
Vous recevrez très prochainement le programme de la soirée

* Pour vous y rendre : Métro ligne 7 : Le Peletier – Métro ligne 12 : Notre-Dame-de-Lorette – Métro lignes 8/9 : Richelieu-Drouot Bus : 26, 32, 42, 43, 48

« 100 jours pour entreprendre »: plus que quelques jours pour candidater

By Agenda, Economie, Les articlesNo Comments
« 100 jours pour entreprendre » : Le concours est ouvert du 15 janvier au 25 avril
« Tu veux monter ta boîte ? Gagne-là ! ». C’est l’appel que « 100 jours pour entreprendre » lance aux jeunes qui veulent créer leur entreprise. Après Jacques-Antoine Granjon, Augustin Paluel-Marmont, Anne-Laure Constanza, Frédéric Mazzella, Fany Péchiodat et Nicolas Rohr, la marraine de cette édition est la Fondatrice et CEO de Leetchi, Céline Lazorthes.
Ouvert aux jeunes entrepreneurs de 18 à 30 ans

Du 15 janvier au 25 avril 2018, les 18 à 30 ans sont invités à publier une vidéo présentant leur projet de création d’entreprise sur le site www.100jourspourentreprendre.fr et à faire le buzz pour accumuler un maximum de votes. 20 projets seront sélectionnés parmi les 40 ayant le plus de votes et selon la qualité du dossier de candidature. Les jeunes viendront pitcher le 23 mai 2018 devant un jury de professionnels et d’entrepreneurs qui sélectionnera les 10 lauréats 2018. Ils remporteront la « Boîte 100 jours » d’une valeur de 15 000 euros offrant les outils indispensables pour lancer son entreprise.
Les 10 lauréats recevront leur Boîte lors de la « Fête 100 jours » qui se déroulera en juin prochain.

Une campagne de communication TV, radio et affichage sera déployée sur toute la France grâce à nos partenaires : JCDecaux, RATP, TF1 et Virgin Radio.

Nouveautés 2018

Parmi les nouveautés de cette Saison 7 : l’ouverture du concours aux jeunes jusqu’à 30 ans, la création d’un Prix Spécial « Alimentation solidaire » parrainé par la Fondation Carrefour et d’un Prix Spécial « Start-upeuse de l’année », la mise en place de deux après-midi de formation pour tous les candidats les 15 février et 22 mars, notamment pour les jeunes issus des banlieues et de la ruralité.

Les partenaires

Pour l’édition 2018, « 100 jours pour entreprendre » est accompagné par : BNP Paribas, la Fondation Carrefour, la Fondation L’Oréal, Leetchi, GAN Assurances, Vivendi, GSC, Louis Delhaize, Viva Technology, In Extenso, Mangopay, Coriolis Telecom, AAPS Avocats, Ulule, Lame de Fond, KnoxBox, Widoobiz, Day One, Breega Capital, Simple CRM, Escal Consulting, l’Union Des Couveuses d’Entreprise, Estimeo, Le Trèfle, Ça cogite dans la boîte, WeRentrepreneur.
 

À propos de « 100 jours pour entreprendre »
Mouvement national lancé en 2012, «100 jours pour entreprendre» vise à développer une véritable communauté de jeunes qui ont le désir ou le projet d’entreprendre. Une manière pour les entreprises partenaires et les entrepreneurs de s’engager concrètement dans la relance de la création d’entreprises. Le mouvement est porté par les réseaux Esprits d’Entreprises, 100 000 entrepreneurs, CroissancePlus, Réseau Entreprendre, Moovjee, le Centre des Jeunes Dirigeants et la CPME Paris Île-de-France.

Découvrez la carte interactive des initiatives positives par Bastamag !

By Economie, Environnement, SociétéNo Comments

Contenu tiré d’un article de Bastamag :

Pendant un an, Basta ! et sept autres médias sont allés à la rencontre de jeunes qui se mobilisent pour inventer d’autres manières de travailler, manger, consommer, habiter, voyager, ou encore étudier. Habitat coopératif, jardins partagés, collocation solidaire, recyclage d’ordinateurs, aide aux migrants ou aux femmes victimes de violence, épicerie participative, café associatif… Autant d’initiatives qui démontrent l’énergie et l’ingéniosité déployées par ces jeunes, dans les espaces ruraux ou les quartiers populaires, dans des territoires relégués et quelque peu oubliés. Découvrez ou redécouvrez l’ensemble de ces reportages sur les alternatives concrètes, en voyageant sur notre carte interactive.

Global Bioenergies, la start-up qui rêve d’une essence sans pétrole !

By Economie, EnvironnementNo Comments

Créée en 2009, la jeune pousse française Global Bioenergies développe un procédé innovant, transformant le sucre en isobutène. Une petite révolution qui intéresse au plus haut point les chimistes et les pétroliers…

Lire la suite : Global Bioenergies, la start-up qui rêve d’une essence sans pétrole, Innovation et Recherche – Les Echos Business

Discrètement, cette startup est en train de révolutionner la redistribution alimentaire en France…

By Economie, SociétéNo Comments

Comerso combine plateforme numérique et transport logistique pour connecter supermarchés et associations d’aide alimentaire. Résultat : 20 tonnes de nourriture, soit 40 000 repas, sauvés chaque jour de la poubelle…

Lire la suite : Discrètement, cette startup est en train de révolutionner la redistribution alimentaire en France – ConsoCollaborative

Le BILAN de la France des Solutions 2016 | Reporters d’Espoirs

By FRSOL, L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

Cette année, La France des Solutions s’est déroulée l’après-midi du lundi 10 octobre au Palais d’Iéna. L’heure d’un premier bilan a sonné.

Plus qu’un événement, la France des Solutions s’est avérée être une expérience utile et inspirante réservée à 500 professionnels, entrepreneurs, dirigeants, managers, médias, réseaux et étudiants.

Une après-midi qui appelait à la mobilisation et qui a été ponctué par 4 temps forts : 
– Pitchs sur le réenchantement du travail, de l’emploi et du management ;
– Discussions autour d’un thème > « ruralité en transition, terre d’innovation » ;
– Pitchs et débat « Libertés, humanités, créativités » ;
– La France des Solutions Académie (offrir de la visibilité médiatique à de jeunes acteurs de solutions émergents et en devenir).

Au total, plus d’une vingtaine d’acteurs de solutions en provenance de toute la France ont participé à cette aventure totalement réussie.

La France des solutions 2016 au Conseil ƒconomique, Social, et Environemental.

La France des Solutions 2016 au Conseil Ďconomique, social, et environnemental.

Pour revenir sur la France des Solutions Académie, cette année 4 projets ont été présentés devant une assemblée remplie et un jury impliqué :
– Julie Dautel avec Zephyr Solar ;
– Eliott Lepers avec 90 Jours ;
– Léa Egret et Vincent le Daheron avec Ecosec ;
– Alexandre Valensi avec Sport pour Toit.

Julie Dautel, co-fondatrice de Zephyr Solar -concept de panneaux solaires « volants »- est celle qui a réussi à se démarquer le plus et se voit donc attribuer le Lauréat de l’Académie 2016.

La France des solutions 2016 au Conseil ƒconomique, Social, et Environemental.

Julie Dautel РZephyr Solar | La France des Solutions 2016 au Conseil Ďconomique, social, et environnemental.

Sur nos réseaux sociaux

Sur notre page Facebook, plus de 40 publications ont permis de toucher 115 000 personnes différentes en seulement une semaine !

Sur notre Twitter, l’engouement a été le même avec plus de 700 tweets reçus, 210 mentions et pas moins de 130 retweets.

La Semaine des Solutions

Pour la 2e édition, La Semaine des Solutions s’est tenue du 9 au 16 octobre, avec 30 médias partenaires de Reporters d’Espoirs qui se sont mobilisés pour diffuser des initiatives utiles aux citoyens sous la bannière commune « La France des Solutions« .

Une nouvelle édition prometteuse et inspirante qui n’aurait jamais été possible sans nos partenaires et mécènes. Merci à tous, et rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle France des Solutions !

Nos mécènes & partenaires
planche_partenaires2Nos 40 réseaux partenaires
reseaux-partenairesNos 30 médias partenaires de la Semaine des Solutions
invit_medias2

Energiculteurs de l’Oust, une innovation collective

By Economie, FRSOLNo Comments

Douze agriculteurs et la Société Bretonne de Galvanisation (SBG) se sont regroupés pour donner naissance à l’unité de méthanisation agricole de La Chapelle-Caro.

Il aura fallu 5 ans d’études, d’interrogations, de longues heures de travail pour que l’unité de méthanisation agricole, de douze agriculteurs et de SBG, sorte de terre.

Après un an de construction, l’ensemble est sur le point d’être mis en service afin d’y recueillir les intrants (lisier de porc, vache et canard, fumier de vaches et de poulets, fientes de poules, tontes de pelouses,…). Des produits qui viennent des douze exploitations agricoles, un système d’auto-approvisionnement. Le site pourra accueillir également des tontes de pelouses de particuliers.

« Une panse de vache géante »

Ces intrants, liquides et solides, vont être mélangés afin d’atteindre la température de 38 °C. « La fermentation de ce mélange va produire du biogaz : du méthane. En fait, c’est comme une panse de vache géante », explique Pierre Daniel, président de la SAS qui a construit l’unité.

Le méthane récupéré alimente un gigantesque moteur qui produit de l’électricité qui sera revendue à EDF. En plus de cette énergie électrique, l’unité de méthanisation va également produire une énergie thermique : de l’eau chaude. Une partie de cette eau servira aux agriculteurs et une autre sera utilisée par SBG pour certains de ses travaux.

Si le biogaz est ainsi valorisé, « le processus de méthanisation va également produire du digestat qui lui aussi va être valorisé. Il sera épandu comme fertilisant sur nos propres cultures. Ça limitera nos achats d’engrais », confie Pierre-Giles Chedaleux, vice-président de la SAS.

2 500 000 € d’investissement

Cette innovation collective offre donc de multiples avantages. « Les objectifs de ce projet sont d’ordre économique, social et environnemental », rappelle Pierre Daniel.

Économique car ces nouveaux énergiculteurs, après plusieurs années, vont avoir un retour sur investissement et ainsi la possibilité de diversifier leurs revenus. « Mais tous les associés sont d’abord des éleveurs qui doivent vivre de leur production. Cette unité de méthanisation est un complément de revenus. »

La naissance du site permet la création d’un emploi. Le fonctionnement des exploitations ne sera donc pas perturbé. Les études prouvent un impact positif sur la réduction de gaz à effet de serre.

Le coût de l’investissement est de 2 500 000 € dont 33 % sont couverts par des subventions du conseil départemental, du conseil régional et de l’Ademe.

Source : Energiculteurs de l’Oust, une innovation collective