Category

Actu réseaux internationaux

14/6/2021 . 14h-19h . Participez à l’édition spéciale francophonie « AI for the planet »

By Actu réseaux internationaux, agendaNo Comments

Lors de cette édition, en direct des studios de BFM Business, Startup Inside, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO) et le Programme des Nations unies pour l’environnement (UNEP), mettra en avant des acteurs internationaux engagés sur les sujets d’Intelligence Artificielle pour la Planète.

Un événement qui mettra en lumière les initiatives concrètes et cas d’usages issus de la francophonie, afin de partager les meilleures pratiques, célébrer les succès et inspirer de nouvelles actions et collaborations dans ce domaine.

Un des fondateurs de Reporters d’Espoirs, Pierre Nougué, CEO d’Ecosys group, interviendra à 15h32 sur la thématique « Le jumeau numérique de la planète ».

Participez à l’édition spéciale francophonie ce lundi 14 juin 2021, de 14h à 19h.

Pour s’inscrire, c’est ici.

15&16 décembre 2020 . 24 Hours for the Future of Journalism

By Actu réseaux internationaux, agenda, Le LabNo Comments

Nous sommes heureux de nous associer à l’opération organisée par le Constructive Institute, organisation amie de Reporters d’Espoirs au Danemark, à l’initiative des « 24 heures pour le futur du journalisme ». Les 15 et 16 décembre, participez à cet événement international qui rassemble des acteurs clés de l’avenir du journalisme.

Au programme :

  • une conférence introductive en direct du Constructive Institute d’Aarhus (Danemark)
  • Des discussions thématiques avec des acteurs des médias du monde entier
  • Des échanges interactifs sur les solutions aux problèmes du journalisme
  • La remise du prix de l’avenir du journalisme

Olivier Gil, coordinateur des programmes à Reporters d’Espoirs et notamment de l’Initiative MédiasClimat, interviendra dans le panel « Comment couvrir journalistiquement le changement climatique de manière constructive ? » Aux côtés du journaliste et éditeur danois Erik Rasmussen (Sustania), du journaliste norvégien Mads Nyborg Støstad (NRK), du President du Pacific Environment Journalist Network (Tonga) Iliesa Tora, et de la journaliste et modératrice danoise Sarah Golczyk, Danish Broadcasting Corporation (DR).

« Le changement climatique est l’une des histoires les plus importantes de notre temps. Les journalistes ont eu du mal à transmettre un problème avec un impact si graduel et dont les conséquences renvoient à demain. Certains médias couvrent le climat comme une « crise », d’autres comme une lutte contre les entreprises et les gouvernements qui auraient intérêt au statu quo. Mais existe-t-il des approches alternatives ? Les journalistes peuvent-ils jouer un rôle en montrant de petits impacts locaux incrémentaux plutôt que des images dramatiques, en esquissant des solutions et en offrant de l’espoir sur des voies d’avenir ? »

Parmi les nombreux autres sujets abordés :

  • Le journalisme d’investigation peut-il être constructif ?
  • Comment éviter d’être un idiot utile pour les terroristes ?
  • Peut-on mettre fin au cycle toxique des conflits dans les médias et la politique ?
  • Comment couvrir le coronavirus de manière constructive ?
  • Comment parler d’Afrique au-delà des stéréotypes ?
  • Quel rôle pour les acteurs de la Tech dans la mise en visibilité de contenus ‘socialement responsables’ ?
  • etc.

> Découvrez le programme complet de l’événement des 15 et 16 décembre

> Inscrivez-vous à l’événement

 

 

 

Stars4Media : jeunes professionnels des médias, boostez votre carrière en rejoignant notre programme européen d’échange et de formation !

By Actu réseaux internationaux, agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, Le Lab5 Comments

Postulez avant le 20 mai 2020

Afin d’augmenter vos chances d’être sélectionnés, nous vous conseillons de soumettre votre candidature le plus tôt possible.

Vous êtes un jeune professionnel des médias avec 2 à 10 années d’expérience ? Vous souhaitez développer vos compétences, dynamiser votre carrière, mettre en œuvre vos idées et élargir votre réseau ?
Ou bien vous êtes un éditeur ou un rédacteur en chef dont le média a besoin d’innovation viable économiquement, de développer un modèle managérial et de créer des liens avec d’autres leaders des médias partout en Europe ?

Quel que soit votre profil, nous vous invitons à postuler au programme européen Stars4Media dont Reporters d’Espoirs est partenaire et membre du jury.
Vous pourrez ainsi coopérer avec un autre média en Europe, durant 4 à 12 semaines, pour mener votre projet tout en développant des compétences nouvelles (journalisme constructif, data journalisme, fact-checking, IA, marketing…).
Et vous -ou l’un de vos collaborateurs- rejoignez un réseau inédit de 100 innovateurs des médias en Europe.

Vous êtes un jeune professionnel des médias avec 2 à 10 années d’expérience ? Vous souhaitez développer vos compétences, dynamiser votre carrière, mettre en œuvre vos idées et élargir votre réseau ?
Ou bien vous êtes un éditeur ou un rédacteur en chef dont le média a besoin d’innovation viable économiquement, de développer un modèle managérial et de créer des liens avec d’autres leaders des médias partout en Europe ?

Quel que soit votre profil, nous vous invitons à postuler au programme européen Stars4Media dont Reporters d’Espoirs est partenaire et membre du jury.
Vous pourrez ainsi coopérer avec un autre média en Europe, durant 4 à 12 semaines, pour mener votre projet tout en développant des compétences nouvelles (journalisme constructif, data journalisme, fact-checking, IA, marketing…).
Et vous -ou l’un de vos collaborateurs- rejoignez un réseau inédit de 100 innovateurs des médias en Europe.

> Je télécharge le formulaire de candidature (anglais)

L’essentiel

Qu’est-ce que le programme Stars4Media ?

Stars4Media est un programme d’échange et de formation qui s’adresse aux jeunes professionnels ou « étoiles montantes » des médias.
Il est à l’initiative de plusieurs organisations médiatiques européennes – Fondation Euractiv, l’Université VUB (Bruxelles), Wan-Ifra, la Fédération européenne des journalistes et est cofinancé par l’Union européenne.
Son objectif : accélérer l’innovation en matière de médias et encourager un traitement transfrontalier de l’actualité en Europe. A travers l’organisation d’activités axées sur l’acquisition de compétences entre médias partenaires pour mettre en œuvre vos idées, produire du contenu et développer des initiatives autour de quatre thèmes stratégiques.

Quels sont les critères pour candidater ?

Vous pouvez candidater dès lors que vous êtes de jeunes professionnels des médias dotés de deux à dix années d’expérience, quel que soit votre expertise : journaliste, graphiste, développeur, responsable marketing, expert des réseaux sociaux.

Sur quels thèmes vais-je pouvoir travailler, acquérir des compétences, et développer un projet ?

Votre projet doit répondre à l’une des thématiques suivantes :

  • La confiance dans les médias :
    • Journalisme constructif / de solutions / d’impact
    • Fact-cheking
    • ou thème au choix.
  • Les médias et le traitement des données :
    • Data journalisme
    • Intelligence artificielle et technologies linguistiques
    • ou thème au choix.

Vous êtes libres de proposer un thème différent, dès lors qu’il s’inscrit dans l’une des deux thématiques.

Pourquoi candidater ?

En tant que jeune professionnel des médias, vous allez :

  • travailler en coopération avec un autre média européen sur une durée de quatre à douze semaines
  • acquérir des compétences pratiques sur le data journalisme, le fact-checking, l’intelligence artificielle et les technologies de traduction, le marketing, et les réseaux sociaux
  • faire partie d’un réseau d’une centaine de jeunes innovateurs du monde des médias en Europe

En tant que responsable média, vous allez -en vous impliquant ou en impliquant un membre de votre équipe :

  • enrichir votre réseau de médias et leaders des médias les plus innovants en Europe
  • mettre en œuvre vos idées, développer de nouveaux produits et de nouveaux modèles économiques, et innover
  • développer votre stratégie managériale et remotiver votre équipe

Comment candidater ?

  • Étape 1 – Candidature avant le 20 mai 2020 :
  1. Remplissez la première page du formulaire
    Transmettez-le par email à info@stars4media.eu avec pour objet « Expression of interest Stars4Media ».
  2. Adressez-nous le dossier de présentation de votre projet (selon les rubriques indiquées dans le formulaire, pages 2 et 3) sur cette plateforme : https://easychair.org/account/signin#
  • Étape 2 – Pré-sélection : Un jury composé de 20 experts des médias dont Reporters d’Espoirs, appliquera une première sélection d’environ 120 initiatives.
  • Étape 3 – Sélection finale : A l’occasion du « match-making », 100 professionnels des médias d’environ 40 organisations médiatiques se rencontreront autour d’initiatives innovantes et bénéficieront d’une session de formation sur mesure. A l’issue de cette rencontre, la sélection finale sera annoncée.
  • Étape 4 – Développement de l’initiative et échange :
    • Mobilité physique et virtuelle : durant une durée de quatre à douze semaines, les porteurs des initiatives sélectionnées pourront développer leur initiative sur le terrain ou virtuellement
    • Suivi et évaluation : le développement de l’initiative bénéficiera d’un suivi continu par les membres du consortium

 

INFOS & DOCUMENTS

1) Les pré-requis pour participer à Stars4Media :

  • Les organes de presse derrière les projets proposés doivent approuver les modalités du projet ;
  • 80% des coûts éligibles seront remboursés. Les coûts éligibles sont ceux relatifs au transport, à la nourriture et au logis ainsi que les éventuels frais de formation ;
  • Un maximum de 6000 euros par personne peut être éligible à la procédure de remboursement, desquels 80% seront pris en charge par Star4Media (soit 4800 euros maximum) par le projet et 20% par le média participant (soit 1200 euros) ;
  • Le ratio 80/20 sera maintenu pour les dépenses inférieures à 6000 euros ;
  • Nous donnerons la priorité aux initiatives impliquant au moins deux professionnels issus de deux médias différents. A titre exceptionnel, les initiatives pourront impliquer plus de deux médias ;
  • Les initiatives proposées par des binômes (deux médias ou professionnels des médias désireux de travailler ensemble et l’ayant indiqué dans leur candidature) auront la priorité et seront plus susceptibles d’être sélectionnés ;
  • La sélection pourra comporter 10% de pigistes, à condition qu’ils disposent d’un numéro de TVA valable.

2) Les initiatives fructueuses seront régies par les dispositions détaillées dans les documents ci-dessous.
En soumettant votre initiative, vous acceptez les dispositions des règlements suivants :

 

Ce projet est développé par l’université VUB de Bruxelles, la fondation EURACTIV, WAN-IFRA et la Fédération européenne des journalistes, et est co-financé par l’Union Européenne.

« Hope is power » : The Guardian mise sur le journalisme d’espoir

By Actu réseaux internationaux, Le Lab, Non classé, SociétéNo Comments

Le journal britannique The Guardian a une longue tradition de journalisme constructif. En 2012, il prenait position en faveur d’un journalisme « ouvert »- autrement dit « citoyen » ou « participatif »-afin de contrer, dit-il, la transformation de l’information en un simple produit de consommation. Pour Alan Rusbridger, alors rédacteur en chef, le journalisme ouvert est « un journalisme qui considère la publication comme le début du processus journalistique et non sa fin[1] ». Le projet The Upside s’inscrit dans cette stratégie éditoriale.

A l’été 2016, le Guardian lance une enquête pour faire la lumière sur les attentes de ses lecteurs. Plusieurs d’entre eux regrettent la tendance du journal, réputé pour son engagement militant, à voir le verre à moitié vide[2]. Pour y répondre, est créée la rubrique Half full (« à moitié plein ») qui, pour son lancement, invite les lecteurs à suggérer des idées de tendances, d’innovations ou de personnes remarquables via un formulaire. Pendant près de deux ans, le Guardian partage ainsi dans la rubrique des articles évoquant, par exemple, le projet ambitieux d’une ville chilienne pour s’adapter au vieillissement de sa population[3] ou l’histoire d’un pub du Yorkshire sauvé de la faillite par les habitants du village[4].

Une rubrique solutions conçue pour être éphémère… et qui dure, parce qu’elle fonctionne

Plus ambitieuse, la rubrique The Upside, qui prend sa suite, est le fruit d’un partenariat avec la fondation américaine Skoll, qui investit dans l’entrepreneuriat social[5]. Alors qu’elle devait à l’origine ne durer que six mois, la rubrique est toujours d’actualité, riche de près de 330 articles. Ceux-ci partent presque systématiquement d’exemples concrets d’initiatives locales dont l’intérêt est qu’elles sont reproductibles et non pas seulement égayantes. En plus de présenter une initiative donnée et de relayer la parole de ses instigateurs, les articles sont souvent étayés d’études et de données permettant de justifier de l’intérêt de l’initiative ou d’évaluer son efficacité.

Notons que la rubrique propose une catégorie d’articles consacrés à l’environnement. Les enjeux climatiques sont particulièrement exposés à un traitement catastrophiste, étant donné leur ampleur et la conscience grandissante de l’urgence d’agir. Un tel traitement pourrait cependant sembler contre-productif en cela qu’il crée un sentiment d’impuissance. Ainsi, en plus de sa campagne Keep it in the ground destinée à « désinvestir » les énergies fossiles, le Guardian a décidé de prendre les devants d’un traitement constructif du sujet climatique. Pour Alan Rusbridger, il s’agit d’une question politique et économique et non strictement scientifique. En cela, il est nécessaire de la traiter sous l’angle d’un journalisme citoyen et de solutions.

Du partage au passage à l’action : une question d’impact

Dans un article du 3 août 2019, le journaliste Mark Rice-Oxley tente un premier bilan des retombées de The Upside[6]. Après avoir réitéré l’intérêt du journalisme de solutions et de son impact, il donne une poignée d’exemples d’articles qui ont disposé leurs lecteurs à agir. Ainsi d’un article sur le Remakery, un repair café à Edinbourgh, partagé près de 100 000 fois sur les réseaux sociaux. Suite à sa parution, la propriétaire a été approchée par des individus partout dans le monde, souhaitant ouvrir une franchise dans leur propre pays[7]. De nombreux articles ont également éveillé la générosité des lecteurs et permis de lever des fonds, tels que celui portant sur une communauté exclusivement féminine en Syrie[8] ou un autre à propos d’un projet de plantation d’arbres au Bangladesh.

De plus, la newsletter hebdomadaire de The Upside a déjà attiré plus de 30 000 abonnés.

L’espoir, une valeur montante pour le journalisme ?

Fort de ce succès, le Guardian a lancé le 23 septembre dernier une campagne destinée notamment à recruter des lecteurs anglophones au-delà des frontières du Royaume-Uni. Intitulée Hope is power, la campagne espère délivrer le message que l’espoir, loin d’être béat, « […] consiste avant tout en la croyance en notre capacité à agir de concert pour que les choses changent »[9].

Un message partagé par Reporters d’Espoirs, qui célèbre cette année ses 15 ans d’actions au service du journalisme de solutions !

 

 

[1] WAN-IFRA. Open journalism, 2012.

[2] Mark Rice-Oxley. « Fed up with all the dreadful news out there? Then click here. » The Guardian, 1er juin 2016.

[3] Piotr Kozak. « Si, seniors: the Chilean city with grand plans to be the best place to grow old. » The Guardian, 13 novembre 2017.

[4] Rebecca Smithers. « Cheers! Pub saved by its customers rated best in the UK. » The Guardian, 3 mars 2017.

[5] The Guardian. « Guardian launches The Upside, a new series supported by the Skoll Foundation. » 12 février 2018.

[6] Mark Rice-Oxley. « The Upside series : ‘Our reporting generates change for the better’. » The Guardian, 3 août 2019.

[7] Kate Lyons. « Can we fix it? The repair cafés waging war on throwaway culture. » The Guardian, 15 mars 2018.

[8] Bethan McKernan. « ‘We are now free’ : Yazidis fleeing Isis start over in female-only commune. » The Guardian, 25 février 2019.

[9] Anna Bateson et al. « Butterfly effect : How the Guardian’s new brand campain is inspiring readers. » The Guardian, 12 octobre 2019.

Les 10 et 11 juillet 2019 : Reporters d’Espoirs vous donne rendez-vous au Pact For Impact

By Actu réseaux internationaux, agenda, L'actu de Reporters d'Espoirs, SociétéOne Comment

Les 10 et 11 juillet prochains, se tiendra au musée du Quai Branly – Jacques Chirac, un sommet afin d’inscrire les thématiques de l’Économie Sociale et Solidaire à l’agenda politique international. Des parties-prenantes du monde entier, seront présentes pour identifier et élaborer des propositions nécessaires au développement de ces principes communs de solidarité et d’utilité sociale. Sources de croissance inclusive, l’ESS et l’économie inclusive participent également à l’émergence de solutions durables et innovantes aux défis économiques, sociaux et écologiques contemporains.

Le Pact for Impact lancé par le Haut-commissaire français à l’économie sociale et solidaire et à l’innovation sociale, posera les bases d’une Alliance mondiale en faveur du développement de l’ESS. En outre, ces économies s’inscrivent dans une logique de partenariats internationaux et de coordination entre les acteurs associatifs, publics et privés.

Durant ces deux journées, des tables rondes, des ateliers et des rencontres avec des acteurs internationaux permettront la mise en place de discussions réflexives et effectives sur les thématiques mises en exergues précédemment.

En tant qu’ONG, l’association Reporters d’Espoirs est partenaire média de ce sommet international, et sera représentée par son directeur Gilles Vanderpooten.

Où : Musée du Quai Branly – Jacques Chirac

Quand : Les 10 et 11 juillet 2019

Informations : https://pact-for-impact.org/

28/2/2019 . Reporters d’Espoirs membre du jury du 1er Prix Belge du journalisme constructif

By Actu réseaux internationaux, agenda, L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

 

Le 28 février 2019 au White Cinema Docks de Bruxelles, un(e) professionnel(le) de l’information et un(e) apprenti(e) journaliste seront récompensés par le 1er Prix du Journalisme Constructif organisé en Belgique par New6s, et inspiré du Prix Reporters d’Espoirs qui fêtera cette année ses 15 ans.

Pour obtenir l’appellation “constructive”, l’information relayée par le journaliste devra dresser le portrait d’une initiative innovante, améliorant le monde à son échelle.
Si tous les formats journalistiques sont autorisés, les productions doivent avoir pour vocation d’inspirer les publics, tout en présentant l’information de manière originale et claire.

Reporters d’Espoirs figure parmi les membres du jury. Le directeur de l’association, Gilles Vanderpooten, remettra un prix au cours de cette soirée.

16 et 17 novembre, Ethiopie : Reporters d’Espoirs essaime le journalisme de solutions en Afrique à l’invitation de l’ONU

By Actu réseaux internationaux, agendaNo Comments

L’ONG Reporters d’Espoirs est à Addis Abeba, capitale de l’Ethiopie, à l’invitation du Conseiller spécial des Nations Unies pour l’Afrique. Jeudi 16 et vendredi 17 novembre 2017, elle y partage son expérience et sa pratique du journalisme de solutions -qu’elle a initié en France il y a treize ans- avec des professionnels des médias en provenance de plusieurs pays d’Afrique.

« Le rôle des médias dans le développement de l’Afrique, dans la défense des Droits de la Femme et dans son soutien à l’Agenda 2063 ». C’est le thème de la conférence organisée conjointement par le bureau du Conseiller spécial pour l’Afrique et l’Union Africaine en partenariat avec l’UNESCO, la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, le NEPAD (L’agence de développement de l’Union Africaine), la Fédération africaine des Journalistes et l’African Media Initiative.

Reporters d’Espoirs s’y associe, représentée par Myriam Crété-O’Carroll qui œuvre au développement international de l’ONG. Elle partagera des expériences menées en France et en Europe, et étudiera des coopérations avec les journalistes et médias locaux.

Pour Gilles Vanderpooten, directeur général de Reporters d’Espoirs, cette invitation confirme l’intérêt grandissant pour le journalisme de solutions à travers le monde : « Belgique, Espagne, Royaume-Uni, Danemark, Pays-Bas, Etats-Unis… et maintenant continent Africain ! Partout, il existe une réelle appétence pour la pratique d’un journalisme qui reflète la complexité du monde, ses problèmes comme ses solutions, ses difficultés comme ses témoignages de résilience. Cette approche à la fois critique et constructive du monde peut être un levier puissant de création de confiance. Cette confiance est nécessaire pour affronter les nuages noirs qui s’accumulent au-dessus de nos têtes, et aller dans le sens des objectifs du développement durable de l’ONU. Les médias ont un rôle déterminant pour diffuser la connaissances d’initiatives et susciter l’envie d’agir ».

A propos de Myriam Crété-O’Carroll

Myriam Crété-O’Carroll est correspondante internationale de Reporters d’Espoirs / Reporters of Hope. Elle a coopéré et collabore avec des médias et organisations internationales comme CNN, le World Economic Forum, le Women’s Forum, Accenture, EY, Havas Media, Thomson Reuters Foundation, CNBC Europe, French Radio London, BBC World Service, ou encore BBC Media Action.

Elle mise sur l’innovation, la créativité et le positive storytelling comme leviers de transformation.

Myriam anime des ateliers, formations, et conférences sur le leadership des médias notamment en Algérie, Tunisie, Afrique francophone et anglophone et au Moyen Orient.

 

A propos de Reporters d’Espoirs

L’ONG Reporters d’Espoirs à fait émerger la notion de « journalisme de solutions » il y a 13 ans. Elle l’étudie et la met en pratique avec les rédactions et professionnels des médias en France, et l’essaime à l’international avec ses réseaux amis aux USA, Royaume-Uni, Espagne, Danemark, Pays-Bas, Belgique.

Sa démarche : rendre compte et analyser les enjeux et dysfonctionnements économiques, sociétaux, écologiques, tout en mettant en lumière les initiatives constructives qui contribuent à les résoudre.

Parmi ses actions : essaimage du journalisme de solutions ; formation dans les écoles et auprès des rédactions ; organisation du Prix Reporters d’Espoirs ; opérations avec les médias ; études sur l’impact des médias sur les individus et la société.

Reporters d’Espoirs partenaire de la « Global Constructive Journalism Conference » au Danemark

By Actu réseaux internationaux, agendaNo Comments
Reporters d’Espoirs s’associe au Constructive Institute pour vous convier à la « Global Constructive Journalism Conference » les 26 et 27 octobre 2017 à l’Université d’Aarhus (Danemark).
Parmi les speakers :
  • Jimmy Maymann, Président de UN Live, ex-PDG du Huffington Post
  • Nils Hanson, Rédacteur en chef du département Investigation, Swedish Television
  • David Boardman, Président de l’école de médias et communication de Temple University, administrateur du Solutions Journalism Network
  • Nic Newman, Chercheur associé à l’Oxford Reuters Institute for the Study of Journalism
  • Maaike Goslinga, Rédacteur en chef intenational, De Correspondent
  • John Hansen, Président de la Fédération du journalisme d’investigation Danois
  • Ulrik Haagerup, Fondateur du Constructive Institute, ancien directeur de l’information  à la télévision publique danoise – Danish Public Broadcasting
  • etc.
Infos & inscription :

Maria McDonald Gammeltoft
Administrative Assistant
mg@constructiveinstitute.org
0045 22 72 73 73

> Site de la conférence

13/5/2017 Reporters d’Espoirs à Beyrouth (Liban) avec la Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen

By Actu réseaux internationaux, agendaNo Comments

« Narration méditerranéenne : complexités, réponse des médias et opinion publique »

C’est le thème de la Conférence annuelle de la COPEAM (Conférence Permanente de l’Audiovisuel Méditerranéen) à laquelle participe le directeur de Reporters d’Espoirs, Gilles Vanderpooten, du 11 au 13 mai.

Les médias peuvent façonner profondément les attitudes et les opinions publiques. Aujourd’hui, cette responsabilité est particulièrement délicate, tenant compte de la complexité du contexte social, politique et économique de la région méditerranéenne, où des défis majeurs, tels que les migrations de masse, les conflits, les extrémismes et le terrorisme, les crises financières, touchent de façon importante les vies des citoyens et les dynamiques nationales et régionales.

Pour ces raisons, la COPEAM va consacrer sa 24ème Conférence annuelle – organisée à Beyrouth du 11 au 13 mai 2017 à l’aimable invitation de Téléliban – au thème « Narration méditerranéenne : complexités, réponse des médias et opinion publique », qui sera introduit par Helen Boaden, ancienne Directrice de BBC Radio, et développé lors de deux sessions plénières centrées respectivement sur « Nouveaux médias, narration et débat public : la communication à l’ère de la “post-vérité” » et « Journalisme constructif vs discours de haine » à laquelle participe Gilles Vanderpooten, directeur de l’ONG Reporters d’Espoirs. Les médias peuvent façonner profondément les attitudes et les opinions publiques. Aujourd’hui, cette responsabilité est particulièrement délicate, tenant compte de la complexité du contexte social, politique et économique de la région méditerranéenne, où des défis majeurs, tels que les migrations de masse, les conflits, les extrémismes et le terrorisme, les crises financières, touchent de façon importante les vies des citoyens et les dynamiques nationales et régionales.

> Infos & inscriptions sur le site de la COPEAM

25/11/2016 : RDV à Gérone des solutions en Espagne

By Actu réseaux internationaux, agendaNo Comments

Dans la continuité de « La France des solutions », créée par Reporters d’Espoirs en 2013, se développent des initiatives similaires, à l’étranger, et particulièrement en Espagne. Nos amis de EnPositivo ont ainsi lancé « Barcelone des solutions » en mai dernier. Cet automne, le vendredi 25 novembre 2016, c’est au tour de la ville de Gérone, toujours en Catalogne, d’accueillir « Girona de les solucions ».

Reporters d’Espoirs est associée à l’événement, avec notamment la présence de Gilles Vanderpooten, son dirigeant, qui profitera du voyage pour développer les liens avec journalistes espagnols et associations locales.

L’Europe des solutions est en marche !

> Programme & Infos sur http://lasciudadesdelassoluciones.org/
596458-jpg_crop

> Communiqué en anglais :

Positive ideas for a city with hope for the future

The event will take place next November 25, from 9 h. to 14:30 h., at EspaiCaixa Girona (Pl. del Poeta Marquina, 10, bxs.)

The aim of the Conference is to give visibility to the innovative solutions that apply to the challenges of Girona. Endeavors coming from NGO’s, administrations and the private sector aimed at improving the citizenship’s general welfare.
Girona, November 15th, 2016. The event will take place on Friday, November 25 at EspaiCaixa Girona. An opportunity to know outstanding examples of citizens, institutions, companies and administrations that transform their immediate environment through positive impact initiatives. Attendance is free upon registration online on the website of « La Girona de les Solucions ». Limited places.

Designed for the citizens of Girona and as an inspiring model for other cities, the event puts its focus of attention in the human capital of Girona and provides visibility to the inspiring characters who, with their effort and creativity, contribute to create a better future. “La Girona of solutions” has the institutional support of the City Council of Girona and the Diputació de Girona, and the collaboration of Obra Social « la Caixa ».

The event opens with the presence of the Mayor of Girona, Mrs. Marta Madrenas; The President of the Diputación de Girona, Mr. Pere Vila; the Territorial Delegate of the Government in Girona, Mr. Eudald Casadesús; the Dean of the Universitat de Girona, Mr. Sergi Bonet; the President of the Cambra de Comerç de Girona, Mr. Domènec Espadalé; the representative of CaixaBank, Sr. Bernat Rubió; and the President of the Catalan Journalists Association in Girona, Mr. Joan Ventura.

The day opens with an inspirational talk conducted by Joan Roca, who will speak on how El Celler de Can Roca, one of the best restaurants in the world, conveys his social commitment through a foundation.

« The Girona solutions » is organized by En Positivo, a non-profit association that publishes www.enpositivo.com news portal since eight years ago and promotes a constructive vision of journalism and the role of the media in contemporary societies.

The program is organized around four themes: entrepreneurship and innovation; solutions journalism; culture, tourism and education and collaborative and social city. Among the institutions, administrations and companies involved in the program we find the Girona City Council, the Diputació de Girona, Universitat de Girona, Fundació Princess of Girona, the Territorial Delegation of the Government of the Generalitat in Girona, private foundation Creativació, Catalan voluntary Federation, the Foundation Ramón Noguera, Obra Social « la Caixa », Unigirona Sports Club or the Girona Biomedical Research Institute, as well as projects from the private sector, with Xkelet (a start-up that manufactures immobilizing braces with 3D printing) or Indiko (web platform that allows the evaluation of cities around the world through the analysis of standardized indicators).

In the segment dedicated to journalism’s solutions there will be discussion about the role of the media as a proactive agent for social change and its role to broadcast positive initiatives, the participation of the representatives of the Catalan Journalist Association and the most prominent media of Girona.

« La Girona de les Solucions » will conclude with a statement by a representative of Proactive Open Arms, a Catalan NGO whose main mission is to rescue from sea refugees arriving in Europe fleeing wars, persecution or poverty.

The full program of « La Girona of solutions » can be found at:

www.lesciutatsdelessolucions.org