Revue de presseSociété

Un indien permets l'accès aux toilettes avec 8000 installations publiques !

By 8 novembre 2013janvier 13th, 2021No Comments
Bindheshwar Pathak est la preuve vivante que le progrès social et environnemental ne découle pas nécessairement d’innovations fulgurantes mais peut également être enclenché par la remise en cause des comportements les plus basiques.
Il raisonne ainsi : en Inde, seulement 30% de la population urbaine a accès à un système d’évacuation des eaux usées, et pas plus de 3% à des latrines avec chasse d’eau en milieu rural. Or, l’état du système sanitaire d’un pays est une composante critique de son développement et de sa croissance.
Il met donc au point un système de toilettes peu coûteux qui transforme les déchets organiques en biogaz, lesquels génèrent ensuite de l’électricité après avoir été traités dans une centrale de biométhanisation. Fascinant ? Son procédé inodore permet également de libérer une eau propre et évite l’émission des gaz à effet de serre.
Reconnu comme l’inventeur de la « Meilleure pratique urbaine » en 1996 par les Nations Unies, Bindheshwar Pathak a par ailleurs permis la réinsertion de milliers de « moissonneurs » des rues, en grande majorité issus de la caste des Intouchables.
Quelques 60 000 Indiens auraient ainsi été libérés d’un travail ingrat depuis les années 1970, tandis que 8000 toilettes publiques et 1,2 millions installations privées ont été construites à travers le pays. Sulabh International est devenue la plus grande association à but non lucratif en Inde et collabore aujourd’hui avec de nombreuses institutions internationales telles que le British Council ou la Commission Européenne. Elle vise à essaimer son modèle dans de nombreux pays en développement, dont une dizaine situés en Afrique.
Dernière particularité non négligeable : elle possède l’unique musée au monde consacré entièrement à l’histoire des toilettes.
Plus d’infos ICI

Leave a Reply