Le Lab

L'édito de Frédérique Préel, Version Femina

By 4 juin 2012janvier 13th, 2021No Comments

Version fémina est le premier magazine féminin de France : plus de 3 millions d’exemplaires sont diffusés chaque semaine avec 37 éditions de quotidiens régionaux et avec le JDD en Ile de France. Il fête en 2012 ses 10 ans et est partenaire de Reporters d’Espoirs depuis trois ans. Nous vous donnons rendez-vous régulièrement dans la rubrique « C’est ma planète ». Frédérique Préel, rédactrice en chef adjointe de Version fémina, revient sur les motivations de cette coopération.

« Chacun de nos lecteurs doit savoir qu’il peut apporter sa pierre à l’édifice. ». C’est, je me souviens, en ces termes que j’ai défini la rubrique que je rêvais de créer à mes interlocuteurs de « Reporters d’Espoirs ». L’idée était de donner chaque mois l’exemple d’une initiative positive et d’offrir à ceux qui nous lisent la possibilité de la reprendre à leur compte. Nous cherchions une façon différente de parler d’environnement, de développement durable, d’acceptation de la différence, de combats sociaux et sociétaux. Nous voulions autre chose qu’un discours « donneur de leçon », moralisateur, culpabilisant. Nous désirions surtout braquer les projecteurs sur ces héros du quotidien, prêts à soulever des montagnes pour rendre la vie un peu meilleure. Montrer qu’il est possible de faire avancer le schmilblick, que les petites gouttes d’eau finissent par faire de grandes rivières, que « Toi plus moi plus eux plus tous ceux qui le veulent » peuvent faire bouger les choses…  Idéaliste ? Oui, sûrement, mais idéaliste ne rime-t-il pas avec journaliste ? A quoi bon, en effet,  observer le monde et relater ce qui s’y passe, si ce n’est pas pour qu’il s’améliore ?

Cela fait trois ans que « C’est ma planète » est née de l’union entre « Reporters d’Espoirs » et « Version Femina ».  Chaque mois, nous proposons « la bonne idée » que nos lecteurs peuvent reprendre à leur compte grâce à « Pourquoi pas vous ?», un mode d’emploi pratique. De « Ciné-ma différence » qui organise des séances de cinéma pour les personnes autistes et handicapées mentales à « Mains libres » qui propose une bagagerie pour les SDF, nous sommes fiers de contribuer à les faire connaître et de donner à nos lecteurs l’envie de suivre leurs exemples… Longue vie à « C’est ma planète » !

Frédérique PRÉEL, Rédactrice en chef adjointe, Version Fémina