Société

Expédition Xtraordinaire

By 28 mars 2011janvier 13th, 2021No Comments

Un voyage autour du monde à vélo, à la voile et en moto, à la recherche d’initiatives en faveur des handicapés mentaux.
C’est le défi relevé par Adrien Salmon (25 ans) et Jean Gabriel Vernet (24 ans).

www.expeditionxtraordinaire.com

Avril 2008 : interview
Les deux jeunes intrépides décrivent les objectifs de leur périple et font un premier bilan depuis le Tibet, plus de trois mois après leur départ en décembre 2007.

Quel sont les objectifs de votre expédition ?
Nous voulons aller à la rencontre de ceux qui aident les handicapés mentaux au quotidien dans le monde entier. Echanger avec les acteurs de terrain, dans 29 pays différents sur des initiatives positives et découvrir d’autres approches, d’autres manières d’appréhender le handicap mental. Pendant tout notre voyage, nous sommes en relation via notre site internet avec des classes de collège et de primaire qui utilisent nos expériences pour leurs cours d’instruction civique et de géographie. Notre but, bien sûr est de sensibiliser le public sur les handicaps liés au chromosome X, qui constituent la première cause de retard mental héréditaire.

Quels est le profil des initiatives que vous recherchez ?
Il n’y a pas de profil type, que ce soit des maisons de vacances, des expériences en entreprise, des jardins d’enfants, des ateliers de créations… nous cherchons des initiatives qui apportent des solutions et dont l’objectif est l’amélioration du quotidien des handicapés mentaux. Notre cherchons à identifier 20 initiatives originales au cours de notre voyage, puis de les faire connaître au plus grand nombre grâce à nos newsletters.

Mettez vous en relation les différents acteurs que vous rencontrez ?
Non pas directement, mais parfois le hasard nous pousse à mettre certaines personnes en contact. En faisant des courses pour l’expédition au « Black Market », le grand marché de la capitale mongole Oulan Bator, nous avons rencontré un couple dont la petite fille, présente un retard mental. Nous les avons mis en relation avec le jardin d’enfant « Kindergarten N10 » que nous avions visité. Notre projet a pris ici tout son sens : l’expédition rencontre l’Xtraordinaire !

Le handicap est traité très différemment d’un pays à l’autre ?
Il est difficile de répondre a cette question tant les handicaps liés au chromosome X peuvent être eux-mêmes différents. Mais il est certains que les préoccupations ne sont pas les mêmes d’un pays à l’autre. Au Belarus, par exemple les associations en sont encore à rechercher la reconnaissance du gouvernement alors qu’en République Tchèque elles expérimentent de nouvelles initiatives pour donner une réelle indépendance aux personnes handicapées. En Russie une association qui fait des ateliers pour les handicapés ne peut pas vendre sa production, en Europe, c’est possible. Cela change complètement le modèle économique des associations et les perspectives pour les personnes handicapées !

Leave a Reply