Category

L’actu de Reporters d’Espoirs

Les Journées Européennes du Solaire

By L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

Pour leur 4ème édition en France, les Journées Européennes du Solaire 2011 se déroulent sur 7 jours (du 9 au 15 mai 2011) et visent plus de 2000 initiatives locales et 50 000 visiteurs. Elles mettent en place un dispositif sans précédent pour l’occasion : partenariats, marketing électronique, campagne radio …

Enerplan invite tous les acteurs publics et privés à se mobiliser pour organiser des manifestations du 9 au 15 mai 2011 : les installateurs et les industriels du solaire, les Espaces Info Energie (EIE), mais aussi les collectivités, les écoles, les associations…

Tout type d’évènement visant à mieux faire connaître l’énergie solaire au grand public peut être organisé. A titre d’exemple :

– opération portes ouvertes dans les usines et les entreprises du solaire
– journée d’information sur le solaire dans les EIE, les communes ou chez les professionnels
– stand d’information sur le solaire dans les agences clientèle des opérateurs énergétiques, dans les communes
– exposition sur le solaire dans les écoles
– visite d’opération solaire par les installateurs ou les EIE
– initiative solaire dans les communes ou les écoles
– projets solaires dans les universités
– flash info solaire dans les médias spécialisés ou locaux
– etc.

Chaque organisateur d’événement bénéficiera gratuitement d’outils spécifiques de communication à l’effigie des journées européennes du solaire. Enerplan, en parallèle, sollicite les médias pour couvrir les événements.

En savoir plus…

Etudes, Emploi, Société: Pourquoi la mesure de la diversité reste taboue ?

By L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

Ce 38ème « Alter Mardi : Parlons Solutions » s’interroge sur la mesure de la diversité.
En effet, si la question de la mesure dans le cadre de la prévention des discriminations et la promotion de la diversité fait toujours débat, force est de constater que sans action volontariste, le compte n’y est pas.
Mais, a-t-on besoin de chiffres pour démontrer une réalité et justifier de l’importance de lutter contre des discriminations, dans l’école, au travail et dans la société en général ?

Personne ne peut dire aujourd’hui qu’il n’y a pas de différence d’accès au savoir en fonction de la situation personnelle et familiale de l’étudiant-e.
Nul ne peut affirmer benoîtement que l’on recrute et que l’on promeut uniquement sur les compétences et que certaines caractéristiques personnelles n’entrent pas en ligne de compte dans le choix final.
Absence de parité indécente dans les nouveaux conseils généraux, femmes plus que minoritaires dans les conseils d’administration, directions générales de la fonction publique et des grandes entreprises, baisse des jeunes issus des classes populaires dans l’enseignement supérieur, taux de chômage deux fois supérieur pour les travailleurs handicapés, inégalité salariale flagrante pour les personnes issues de l’immigration dans leur parcours professionnel… Si on peut le dire, n’est-ce pas parce que l’on a, à un moment donné, usé de l’outil statistique ?

Cependant, comment apprécier l’impact des « cordées de la réussite », des « internats de l’excellence », de la charte « Université-Handicap » ?
Comment qualifier quantitativement les engagements liés à la « Charte de la Diversité » et aux Labels « Egalité » et « Diversité » ?
80% des handicapé-e-s et plus de la moitié des homosexuel-le-s n’osent pas se rendre visibles au travail.
Comment mesurer les inégalités si l’environnement ne les repère pas ? Alors, si mesurer n’est pas compter, à quoi cela sert-il et doit-on le faire ? Mesurer quoi, tester qui, recueillir des statistiques, comment ?
Nos intervenants confronteront leurs points de vues et leurs expériences issues du terrain afin de sortir du tabou et apporter une réflexion éclairée et apaisée sur un sujet qui reste conflictuel.

En présence de :

• Hubert Bonal, responsable « égalité des chances » à HEC
• Aline Crépin, membre de la commission de normalisation Afnor sur la mesure, déléguée de l’Institut pour l’égalité des chances et le développement durable de Randstad
• Cyril Delhay, auteur de « Promotion ZEP : des quartiers à Sciences Po », directeur de la communication de Sciences Po
• Samuel Thomas, membre du bureau national d’SOS Racisme, président de la fédération nationale de la Maison des potes, membre du comité consultatif de la Halde
• Mansour Zoberi, directeur de la promotion de la diversité et de la solidarité du groupe Casino, membre du Collège de la Halde.
La rencontre sera animée par Catherine Tripon, porte-parole de la fédération « L’Autre Cercle » et membre du comité consultatif de la Halde.

Inscription gratuite mais obligatoire en cliquant ici

Dis-moi pourquoi tu joues ? 5èmes Rencontres Asmae

By L'actu de Reporters d'Espoirs3 Comments

Asmae vous invite à échanger sur le thème : L’importance du jeu dans le développement de l’enfant. Dis-moi pourquoi tu joues ? Avec la présence de Jean Epstein

Le jeu est une activité que l’on peut observer chez tous les enfants du monde, d’où qu’ils soient. Il permet non seulement le développement individuel (psycho-moteur-sensoriel) de l’enfant, mais aussi son développement familial et social.
Aujourd’hui le droit au jeu est un droit fondamental, reconnu par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant. Même s’il est universel, l’accès au jeu n’en est pas moins inégal en fonction du contexte culturel et des conditions de vie de l’enfant. Qu’en est-il alors pour les enfants en situation de précarité ou encore vivant dans un contexte culturel où le jeu n’est pas envisagé comme un moteur du développement de l’enfant ? Dans ces conditions, quelle importance a le choix du jeu ou des jouets ? Les aménagements des espaces de jeu? Quel est le rôle et la place de l’adulte en tant que partenaire de jeu ?

Rendez-vous à l’AGECA – 177 rue de Charonne, 75011 Paris
(Accès côté cour par l’intérieur à droite après la pente.)

Inscription (gratuite) obligatoire avant le 25 avril 2011 en cliquant ici

En savoir plus sur Asmae

Jean Epstein, Psychosociologue français, co-fondateur du GRAPE (Groupe de Recherche et d’Action Petite Enfance) et du journal « Enfants d’Abord ». Conseiller technique auprès de municipalités pour les besoins locaux en matière d’enfance et de famille. Son témoignage nous apportera un éclairage précieux quant à l’importance du jeu dans le développement de l’enfant.

Maïa Portine, chargée de Mission pour Asmae au Mali, elle vient tout juste de rentrer d’une mission pour Asmae au Mali où elle a accompagné nos partenaires sur le développement de pédagogies adaptées en éducation préscolaire favorisant la participation des enfants. Elle nous parlera de son expérience dans les jardins d’enfant au Mali et sur la dimension culturelle du jeu.

Philippe Lorin, responsable de la crèche du centre de Bobigny, l’Île aux enfants. Son intervention nous permettra, entre autre, de mieux comprendre l’importance du jeu pour l’enfant et le rôle de l’aménagement des espaces de jeu.

Agriculture, comment relever les défis de la fertilité ?

By L'actu de Reporters d'EspoirsOne Comment

Agriculture biologique, agriculture durable…
L’association Arbre & paysage 32 organise vendredi 22 avril 2011 une soirée d’échanges sur le thème de l’agriculture, avec Philippe Debrosses, agriculteur, docteur en Sciences de l’Environnement (Université Paris VII), chargé de mission auprès du Ministère de l’Agriculture et expert consultant auprès de l’Union Européenne.
Auteur de nombreux ouvrages de référence, il est l’un des pionniers de l’agriculture biologique en Europe et fut à l’origine de la création de la plupart des mouvements d’officialisation de l’agriculture biologique.

Des agriculteurs gersois viendront témoigner de leur manière d’envisager la problématique de la fertilité sur leur exploitation, les enseignements qu’ils tirent de leurs pratiques culturales, et les voies d’avenir qu’ils explorent sur ce sujet.

Merci de bien vouloir vous INSCRIRE auprès d’Arbre & Paysage 32 : 05 62 60 12 69
contact@arbre-et-paysage32.com

plus d’infos sur www.arbre-et-paysage32.com

Un "Social Workshop" pour les étudiants porteurs de projet

By L'actu de Reporters d'EspoirsOne Comment

Le Social Workshop organise des compétitions d’idées d’entreprise sociale à destination des étudiants.
L’équipe d’organisation mise sur la créativité des étudiants, la connaissance des chercheurs, et l’expérience des acteurs de terrain pour apporter des solutions innovantes aux enjeux sociaux.

Les 7 et 11 mai 2011, le Social Workshop aborde l’enjeu de l’emploi des jeunes dans les Zones Urbaines Sensibles.

– Le 7 mai au Labo 13, les étudiants sélectionnés élaboreront leur idée originale, au Labo 13.
La sélection se fera sur la motivation affichée des candidats.
Une attention particulière sera portée sur la diversité des profils au sein des équipes.

– Le 11 mai, dans le grand auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, les équipes retenues présenteront leur idée devant un public et le jury.

L’équipe lauréate remportera un prix de 1000 euros.

Pour en savoir plus et s’inscrire…

Testez votre projet avec des pros de l'entrepreneuriat social

By L'actu de Reporters d'EspoirsOne Comment

Vous lancez un projet d’entrepreneuriat social ? Vous voulez agir pour plus de solidarité, pour lutter contre les exclusions, pour un développement durable ?

Vous avez sûrement besoin de « tester » votre concept, de conseils d’experts, de contacts… Le Dreamstorming solidaire est fait pour cela. Il s’agit de transformer les rêves solidaires en véritables projets d’entrepreneuriat social.

Vous pouvez envoyer une présentation de vos projets avant le 6 mai prochain à l’une des adresses suivantes : ebernard@ashoka.org smariotte@ashoka.org

Cette présentation synthétique doit comprendre des éléments sur :

–          Le concept général

–          Le modèle économique

–          L’impact social

–          L’état d’avancement du projet, les différentes démarches mises en œuvre ou à venir

–          Les problématiques de développement et toutes les difficultés auxquelles vous êtes confrontés

Un jury composé de représentants d’Ashoka et du Groupe SOS sélectionnera les 5 projets qui participeront au prochain brainstorming solidaire.

En savoir plus sur les brainstormings solidaires

Concours numérique et Développement Durable

By L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

Amélioration de la qualité de vie et des relations aux autres, augmentation des gains de productivité et la rentabilité des activités, etc… l’essor des technologies numériques semble infini. Aujourd’hui, il apparait aussi comme un des moyens pratiques et efficaces de protéger l’environnement. Mais nous vivons dans un monde fini/limité, et la dépendance aux matières premières et les impacts environnementaux du développement des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont de réelles préoccupations.

Aussi, face au besoin urgent d’une réflexion globale, le magazine La Recherche, l’ADEME et Generali souhaitent, à travers cette nouvelle édition du concours CGD2, encourager les initiatives des étudiants sur la thématique des « technologies numériques vertes ».

Les solutions proposées pourront notamment concerner les enjeux suivants :

• éco-conception et le recyclage des machines en fin de vie
• sortie du modèle d’obsolescence programmée des équipements
• analyse du cycle de vie des centres de données
• gestion des données numériques et services en ligne…

Pour en savoir plus et déposer votre candidature…

Festival agri-culturel, itinérant et solidaire

By L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

Du 7 mai au 29 juin 2011 se déroulera la 1ère édition du festival “Les Arts dans le Même Panier” – festival Agri’culturel, Itinérant et Solidaire, organisé par l’association Court-Cir’Q.I.
A eux la parole pour présenter leur festival original et au mode de financement innovant :

N’y allons pas par 4 chemins, voilà le topo :
– Agri’culturel, car chaque événement sera l’occasion de mêler re-découverte de l’agriculture paysanne et spectacles vivants.
– Itinérant car chaque weekend des mois de mai et juin, nous nous rendrons sur des fermes différentes. Du Beaujolais à Avignon en passant par les Hautes-Alpes, l’Isère, la Drôme et l’Ardèche…
– Solidaire car nous souhaitons rémunérer paysans et artistes de leurs productions respectives (la nourriture du corps et de l’esprit !) sans courrir après les subventions et tout en rendant accessible au plus grand nombre ce festival (prix d’entrée à 5 €…).

C’est donc sans peur ni reproche mais de l’espoir plein les mirettes que nous faisons appel à vous toutes et tous pour participer au financement de ce festival, par le biais du “micro-mécénat” !

TOUT EST EXPLIQUE ICI, et en quelques clics vous pourrez vous targuer d’avoir participé à cette réelle utopie des Arts dans le Même Panier !

Très sérieusement, mais avec le sourire, nous espérons vraiment que se mettra en place une grande chaîne de solidarité car nous avons quelques 10 000 € à trouver d’ici fin juin (clôture du festival) et notre banquier, quoique très patient, nous demandera des comptes dans le bleu plutôt que dans le rouge d’ici le 14 juillet !
Alors avec courbette de la tête aux pieds et mille merci d’avance on vous le demande expressement : diffusez l’info autour de vous, à vos proches et lointains, amis et ennemis, bref aux gens qui ont 3 sous à mettre dans notre panier !

Allez, à bon entendeur, on compte sur vous !

Pierre

Les 1ères rencontres nationales de l’autopartage

By L'actu de Reporters d'EspoirsNo Comments

L’autopartage existe depuis plus de 20 ans en Europe et plus de 10 ans en France. Il permet à des utilisateurs de bénéficier d’un véhicule pour une courte durée et en libre-service, en remplacement du véhicule personnel.

En rationalisant son usage, l’autopartage questionne le statut de la voiture dans la ville, en l’intégrant dans le bouquet de mobilités, complémentaire des transports collectifs et des modes doux. Par ce biais, l’autopartage ne révèle-t-il pas également de nouveaux modes de vivre la ville ?

Ces 1ères rencontres nationales de l’autopartage doivent nous permettre de dresser le bilan et d’imaginer les perspectives de l’autopartage en France. Elles nous interrogeront sur son intégration dans les politiques globales de mobilité et de stationnement. Elles nous feront échanger sur les enjeux d’aménagement des territoires et les nouveaux modes de consommation qui apparaissent à travers ce nouvel usage de la voiture.

Pour en savoir plus…